Se passer de la cigarette grâce à l’e-cig : une alternative efficace ?

À cause des substances nocives pour l’organisme, la cigarette traditionnelle est très déconseillée. Or, ce n’est plus un secret que ce n’est pas facile de s’en passer, surtout lorsqu’on y a déjà gouté une fois. À cause de la nicotine et des autres substances tabagiques, fumer devient pour celui qui a déjà touché une fois à la cigarette une obsession. C’est pourquoi on parle d’addiction. Pour alors faciliter la tâche à ceux qui désirent laisser la cigarette, mais qui n’y arrivent pas, un pharmacien chinois du nom de Honk Lik a inventé la cigarette électronique. Cette invention est rapidement devenue populaire puisqu’étant non nocive, elle permet de simuler l’acte de fumer (vapoter). Toutefois, il est légitime de se poser des questions sur l’efficacité de cette alternative ! Comment se passe le sevrage ? N’y a-t-il pas de danger ? Est-ce fiable à 100 % ? Découvrez dans cet article la réponse à toutes vos questions.

Comment fonctionne l’e-cigarette ?

Comme son nom l’indique, la cigarette électronique est un modèle de cigarette qui a la particularité de n’être pas formé de papier roulé autour du tabac. À la place de ce qu’on a de façon traditionnelle, on a plutôt affaire ici à un appareil électronique composé d’une batterie, d’un réservoir et d’une résistance. Bien sûr, il existe plusieurs modèles, mais tous fonctionnent de la même façon. Pour que la vapeur puisse est produite, il faut du e liquide. L’utilisateur doit donc savoir Fabriquer son eliquide (diy) pour permettre au système de fonctionner. À propos du système, il faut retenir qu’il fonctionne d’une manière très simple :

  • La batterie de l’e-cig fait chauffer la résistance (en envoyant du courant électrique à travers la résistance) ;
  • La résistance chauffe et stimule le réservoir ;
  • Le réservoir, sous l’effet de la chaleur de la résistance, laisse évaporer le liquide qu’il contient ;
  • Le e-liquide, transformé en vapeur par la chaleur sort lorsque l’utilisateur aspire

Il faut retenir que pour que la résistance chauffe, l’utilisateur doit appuyer sur un bouton disposé sur la batterie. Dès que cela est fait, le reste du processus est très rapide. Le eliquide s’évapore sous la chaleur de la résistance. Mais puisque le principe de la cigarette c’est de simuler l’acte de fumer, il n’est possible d’aspirer la vapeur qu’en « tirant » sur l’embout de l’appareil comme s’il s’agissait d’une vraie cigarette.

Fumer convenablement avec l’e-cigarette

Pour fumer convenablement avec la cigarette électronique, il ne faut pas s’arrêter au fait de tirer sur l’embout. Il est nécessaire de laisser son doigt appuyé sur le bouton de la batterie. De ce fait, la vapeur continue d’être créée. Dans le cas contraire, vous risquez d’aspirer le liquide. On ne tire donc pas avant ou après avoir appuyé sur le bouton ; on tire pendant que le doigt est appuyé sur le bouton.

Par ailleurs, avec la cigarette électronique, il faut savoir qu’on ne tire pas avec la même énergie que pour la cigarette traditionnelle. Puisqu’avec la cigarette électronique ce n’est pas l’aspiration qui crée la combustion, c’est inutile d’y aller fort. Vous risquez même d’avaler du liquide.

Se débarrasser de la cigarette grâce à l’e-cig : est-ce vraiment possible ?

Parmi toutes les options que sont les patchs, les pastilles et les gommes, la cigarette électronique est de loin la plus efficace en matière de sevrage. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle remporte en popularité puisque c’est un excellent substitut de nicotine. Mieux, l’effet de la cigarette électronique va jusqu’à la thérapie comportementale et permet aux fumeurs de se passer du tabac. Selon certaines statistiques, grâce au vapotage, l’envie de fumer s’atténue dans un délai allant d’une à 4 semaines seulement après le démarrage du traitement. Sur le plan du déroulement du sevrage, il faut reconnaitre que la cigarette électronique à l’avantage de favoriser moins d’irritabilités, moins d’agitation et moins de problèmes de concentration chez le patient. Ce qui n’est pas le cas avec les autres traitements.

Comment se passe le sevrage avec la cigarette électronique ?

Pour bien comprendre le processus du sevrage par la cigarette électronique, il faut partir du constat selon lequel, 90 % des fumeurs finissent par replonger dans la consommation du tabac tout simplement parce qu’ils leur est impossible de se passer immédiatement des gestes. Tirer sur la cigarette est tellement imprimer dans leur sens que cela devient un réflexe dès une petite irritation, un manque de concentration ou tout autre aléa pouvant toucher le sens et l’humeur. Leur inconscient a du mal à se passer, à cause de l’habitude, du mécanisme de consommation de la cigarette. La série de gestes qui se résume au pincement entre les lèvres du tabac, à la forte aspiration de la fumée dans la bouche, à la respiration et à l’expiration de la fumée, ne peut pas être reproduite de façon intégrale avec un traitement. Il faut forcément un palliatif à la hauteur de la pratique.

Avec l’e-cig, on fume sans fumer !

Le geste est le même entre la cigarette traditionnelle et la cigarette électronique. Tout est identique à une seule différence : l’utilisateur n’aspire plus la fumée de tabac, mais de la vapeur. Tout ceci est sans danger puisque, contrairement à la cigarette qui contient près de 4000 substances dont au moins 50 sont responsables de la création ou du développement de différents cancers, la cigarette électronique ne produit que de la vapeur parfumée selon l’arôme du consommateur. Puisqu’elle fonctionne sans combustion, la cigarette électronique produit 97 % moins de nitrosamines que la fumée de cigarette.

En somme, on conserve le geste de fumer, la cessation du contact avec le tabac n’est plus difficile et la correction de l’habitude est facile. Cela est très utile surtout pour ceux qui sont fumeurs depuis plusieurs années et qui ont développé des attitudes secondaires comme le fait de tapoter sur le stylo.

Le plaisir demeure !

Malgré la volonté du fumeur d’arrêter la consommation de tabac, il éprouve toujours un désir de maintien du plaisir. Il a toujours envie de ressentir les sensations qu’il trouve en fumant sa cigarette. Le plaisir peut être d’ordre psychologique ou social. Certaines personnes en effet fument pour ne pas s’ennuyer, lutter contre la solitude, vaincre un stress ou se détendre. D’autres fument pour s’assurer un statut dans la société. Tous ces plaisirs sont des palliatifs à un manque que le fumeur a du mal à supporter. À la longue, l’habitude fait que la simple odeur du tabac ou le simple geste de fumer suffit pour maintenir le plaisir. C’est justement cela que la cigarette électronique utilise à son profit. L’e-cigarette en maintenant le geste peut aussi permettre de simuler l’odeur du tabac grâce à certains e liquides. Dans son inconscient donc, l’utilisateur a toujours l’impression de fumer et a même tendance à confondre les sensations de plaisir avec celles de la cigarette classique.

Quels sont les avantages de la cigarette électronique sur le plan sanitaire et social ?

D’entrée, il faut retenir que la cigarette électronique contient moins de substances nocives que tous les autres substituts nicotiniques. Il est vrai que certaines études émettent des réserves sur l’innocence de l’e-cig en matière de productions de substances dangereuses. Elles pointent du doigt notamment la vapeur de la cigarette électronique qui contiendrait quelques substances non catholiques. Cependant, il faut retenir que même si ces substances existent, elles ne sauraient se mesurer en aucun cas à celles contenues dans la cigarette traditionnelle. Pour rappel, la cigarette classique contient près de 4000 substances dont au moins 50 sont cancérigènes. En aucun cas donc, la cigarette électronique ne peut être crainte. C’est un avantage incomparable. À part ce point, on peut citer plusieurs autres avantages.

La cigarette électronique permet une bonne adaptation de la dose de nicotine ingérée

Il est difficile pour un fumeur d’arrêter la consommation de tabac car la cessation du contact avec la nicotine est rude. C’est en effet elle qui est responsable de la dépendance et qui bloque toute tentative de sevrage. C’est elle que les fumeurs recherchent. Or, cette nicotine est contenue dans le tabac et cohabite en même temps avec plusieurs autres substances nocives. Face à cela, la cigarette électronique permet de se passer de la consommation du tabac tout en permettant de maintenir le contact avec la nicotine grâce à des substituts nicotiniques. La seule différence, c’est que dans ce cas, le dosage de la nicotine dépend du substitut adopté par le consommateur.

Considérant cet aspect de la chose, la cigarette électronique est la meilleure solution puisqu’elle permet une meilleure adaptation de la dose de nicotine ingérée. Contrairement aux autres substituts nicotiniques qui ne proposent qu’un dosage fixe, la cigarette électronique laisse le choix au consommateur de décider de la dose dont il a besoin. De ce fait, le fumeur conserve la sensation qu’il ressent en fumant. La dose dont il a besoin pour toucher le plaisir peut lui être fournie. Quel que soit le nombre de cigarettes fumées au quotidien par celui-ci, en se repliant sur la cigarette électronique, le fumeur n’aura pas de crainte à avoir.

Facile de lutter contre la récidive

Si un fumeur se tourne vers les substituts nicotiniques, c’est parce qu’il a le désir de finir avec la consommation du tabac de façon progressive. Le plus important dans ce processus c’est de garder les distances avec la cigarette et de ne, en aucun cas, y retourner. Ceci, puisqu’un seul contact avec la cigarette après quelques jours de privations peut maintenir la dépendance ou pire, replonger le fumeur. Or, les tentations sont nombreuses. En fréquentant par exemple un lieu où un fume, participer à une soirée festive à laquelle tout le monde fume peut vous faire céder rapidement. Devant cela, la solution demeure la cigarette électronique. Dans un groupe de fumeur, vous pouvez faire comme tout le monde sans consommer la même chose. Vous pourrez donc garder le lien avec vos amis, garder la même habitude tout en continuant votre sevrage grâce à l’e-cigarette.

Les avantages de la cigarette électronique sur le plan financier

Comparativement à la cigarette classique, la cigarette électronique à un énorme avantage économique. En effet, les dépenses que vous allez devoir engager pour le vapotage ne sont pas mensuelles, encore moins quotidiennes. Ce qui n’est pas le cas avec la cigarette classique où, bon gré mal gré, vous allez devoir sortir de l’argent.

Heureusement, avec la cigarette électronique, quelle que soit la taille de votre consommation journalière de tabac, vous pourrez vous satisfaire sans trop dépenser. À titre illustratif, un fumeur qui consomme 22 paquets de cigarettes le mois investit 176 euros de façon mensuelle (soit 8 euros le paquet) dans sa consommation de tabac. Parallèlement, avec l’e-cig, il ne dépensera que 76 euros (soit le pack de la cigarette électronique accompagné des flacons e-liquides nécessaires) pour le même niveau de consommation. Remarquez donc que vous faites une économie d’au moins 100 euros sur vos dépenses mensuelles. Mieux, vous n’aurez à racheter un autre pack de cigarette électronique que 3 mois après le premier achat. Tout calcul fait, vous faites chaque mois, considérant tous les paramètres, une économie de 137 euros au moins en optant pour l’e-cigarette.  

Par ailleurs, en comparant les dépenses nécessaires pour la cigarette électronique avec les autres substituts nicotiniques, l’e-cig remporte toujours en matière d’économie. Au minimum, vous réaliserez 40 euros d’économies sur les patchs et plus de 100 euros d’économies sur les gommes ou les pastilles. Il est donc clair que la cigarette électronique est une solution qui arrange vraiment. Toutefois, n’oubliez pas de demander conseil à un tabacologue afin de vous procurer des produits de bonne qualité.

Comment réussir son sevrage avec l’e-cigarette quand on est gros fumeur ?

La cigarette électronique est certes une alternative très efficace dans l’aide au sevrage, mais elle ne peut totalement remplacer les autres substituts nicotiniques quand le patient est un gros fumeur. Selon le Haut Conseil de la santé publique, les patchs, les gommes et les comprimés sont des substituts nicotiniques à part entière alors que la cigarette électronique n’a pas encore totalement fait ses preuves en la matière. Pour cela, lorsque le patient est un gros fumeur, il est nécessaire d’associer la cigarette électronique avec des patchs. Cela leur permet de bien suivre le traitement et de réussir le sevrage sans succomber à la tentation d’une vraie cigarette.

Maitrisez vos besoins en nicotine

Le eliquide que vous pouvez fabriquer vous-même et qui sera vapoté contient de la nicotine. Dans le cadre d’un sevrage, pour véritablement réussir votre traitement, il est indispensable de connaitre la dose de nicotine qu’il vous faut, de sorte à ne pas faire un sous-dosage. Si cela arrive, vous courrez le risque de ne pas être satisfait et, par conséquent, faire une rechute.

N’y a-t-il pas de danger pour l’organisme avec la cigarette électronique ?

En utilisant une cigarette électronique, vous ne risquez aucun problème de santé. Il suffit d’utiliser un vapoteur personnel. En effet, après une enquête réalisée en France sur des utilisateurs de cigarette électronique, il ressort qu’aucun utilisateur n’a signalé des irritations ou des rougeurs après s’être mis au vapotage. Au contraire, il a été prouvé qu’en associant des activités physiques au vapotage, le patient ressentira différents effets bénéfiques sur sa santé. Le seul inconvénient cité est la toux au début du traitement chez quelques utilisateurs.

 

Toutefois, il faut noter que lorsque le dosage de nicotine n’a pas été bien fait, le consommateur peut remarquer une augmentation de son rythme cardiaque et des signes de dépendance à la nicotine. Lorsque l’appareil est de mauvaise qualité ou a été modifié (surtout au niveau de la batterie), une explosion de la cigarette électronique peut être remarquée. Il est donc primordial de ne pas jouer aux techniciens avec l’e-cig. 

Audrey

A propos de l'auteur: Audrey

J'aime l'Art et les voyages ! J'habite en outre Paris et je suis mère d'une petite fille :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *