Ouzbékistan : Lieux à visiter et conseils de déplacements

Avez-vous envie de voyager dans un endroit exceptionnel ? L’Ouzbékistan est une destination que vous ne devez pas négliger. Avec ses 447 000 km — soit à peu près 66 % du territoire français, il offre un patrimoine culturel historique unique à tous ses visiteurs. Ainsi, Tachkent l’actuelle capitale et Samarkand l’ancienne sont l’une des deux villes que vous devez absolument visiter dans ce pays vestige de nombreux empires.

 Visiter l’Ouzbékistan 

L’Ouzbékistan actuel fut un territoire traversé par de nombreuses civilisations. Les plus emblématiques qui y laisseront d’importantes traces sont les civilisations perse, grecque et mongole. À cet effet, outre son cadre naturel caractérisé par l’important désert du Kizilkoum et la fertile vallée du Ferghana, vous allez apprécier de nombreux lieux historiques, les uns aussi intéressants que les autres.

Admirez Tachkent, la capitale

Avec un nom signifiant « citadelle de pierre », Tachkent est sans nul doute l’une des plus belles villes d’Asie centrale. Située à l’est du pays, elle a connu de nombreux travaux de réfection après les attentats de 1999 et offre à cet effet le visage d’une ville moderne. Bordée par le Tchirtchik, un affluent du Syr-Daria, la ville se distingue par son patrimoine historique, ses parcs et ses lieux religieux. Prenez donc le temps à votre descente de l’aéroport Yuzhniy, le plus grand d’Asie centrale, pour apprécier le magnifique paysage d’une ville doublement millénaire. Ainsi, que voir à Tachkent ?

La Madraza de Kukeldash : construite au XVIe par un vizir des sultans Chaybanides, ce lieu religieux a joué plusieurs rôles à travers l’histoire. Plus grande de toutes les medersas de la capitale, elle se distingue outre son gigantisme par son architecture de type turco-mongole, héritage des anciens Khans.

 

 

 

La statue équestre de Tamerlan : situé dans un joli espace vert, c’est la plus emblématique des statues en l’honneur du grand conquérant à Tachkent.

Le palais des Romanov : œuvre architecturale caractérisée par un éclectisme prononcé, vous ne perdrez rien en y faisant un tour. Ancien palais du grand-duc Nicolas, c’est aujourd’hui la résidence des hôtes du ministre des affaires étrangères ouzbek.

 

Le Musée d’Histoire d’Ouzbékistan : à proximité du métro Mustaqiliq Meydoni, le musée d’Histoire situé en face de la place de l’indépendance et du sénat est l’un des endroits les plus visités de Tachkent. Il est accessible à partir de 6000 soums, soit moins d’un euros.
Outre ces endroits emblématiques, faites également un tour vers :

  • la Grande mosquée du Vendredi ;
  • le Musée des beaux-arts ;
  • le Musée Amur Timur ;
  • le parc Navoï ;
  • etc.

Tachkent n’est qu’un avant-gout lors d’une escapade touristique en Ouzbékistan. En effet, le pays compte deux villes encore plus intéressantes et plus agréables. Ainsi, ne vous privez pas de faire escale à Samarkand ou encore à Boukhara.

Allez à la rencontre de l’histoire à Samarkand

Contrairement à Tachkent qui est une ville entièrement reconstruite, Samarkand garde encore les traces de son passé glorieux. La ville est un véritable livre d’histoire ouvert où tous les lieux ont une signification. Dans les faits, les traces laissées par la dynastie Timouride y sont encore vivaces tant la ville fut la capitale de Tamerlan et à la croisée de l’ancienne route de la soie. À cet effet, dans cette millénaire et antique cité, vous auriez l’opportunité de visiter un patrimoine très riche dont les plus emblématiques sont : la place de Reguistan ; la mosquée de Bibikhanum ; l’observatoire d’Oulougbek ; le mausolée Gour-Emir, etc.

La place de Reguistan : Signifiant « la place du sable », la place de Reguistan est l’un des lieux les plus fréquentés de la ville. Elle servait à l’époque Timouride d’espace pour les défilés. Depuis le XVe, de splendides bâtiments dont la medersa Oulougbek ou encore la medersa Cher Dor la bordent.

La mosquée de Bibikhanum : appelée la perle de Samarkand du fait de sa grandeur, la mosquée de Bibikhanum fut construite dans un style unique et audacieux pour l’époque. À cet effet, n’hésitez pas à visiter ce qui reste de cette œuvre architecturale.

L’observatoire d’Oulougbek : cet observatoire, l’unique de Samarkand, abritait ce qui fut lors du règne du seigneur de Transoxiane Oulougbek, le plus grand sextant du monde. Intégré dans un bâtiment circulaire de 48 mètres de hauteur, c’est aujourd’hui un site qui suscite beaucoup de curiosité chez les touristes du monde entier.

Le mausolée Gour-Emir : dans ce lieu, repose le corps de Tamerlan. Endroit chargé d’histoire, vous pourriez immortaliser votre passage en prenant quelques photos. Il faudra pour ce faire débourser la coquette somme de 4 euros environ pour y avoir accès avec votre appareil.

En outre, certains sites à l’instar du tombeau de Daniel ramené par Tamerlan de perse et les nombreuses églises datant de l’époque de l’empire russe vous laisseront également d’agréables souvenirs.

Meilleure saison pour se rendre en Ouzbékistan ?

Avec un été caniculaire et un hiver assez rigoureux, l’Ouzbékistan se distingue par ses écarts notables de températures. À cet effet, les meilleures périodes pour une escapade dans cette partie du monde sont le printemps et l’automne. Ainsi, les mois d’avril et de mai sont les plus propices pour contempler l’agréable paysage et par ailleurs pratiquer de nombreuses activités.

Partir en Ouzbékistan 

Pays doublement enclavé dans l’Asie Centrale, l’avion est le seul moyen pour se rendre en Ouzbékistan. Au départ de Paris, deux aéroports vous accueillent : l’aéroport Yuzhny de Tachkent et l’aéroport d’Urgench. Le trajet aller-retour coute en moyenne 900 euros sauf les offres exceptionnelles qui peuvent baisser jusqu’à 600 euros environ. Cela dit, en fonction des lieux que vous voudriez visiter, privilégiez l’aéroport le plus proche. À cet effet, l’aéroport Yuzhny de Tachkent est plus approprié pour une escapade dans la capitale et à Samarkand. En outre, l’aéroport d’Urgench est plus conseillé lorsque vous voudriez faire escale dans des villes comme Boukhara ou encore Khiva.

 Se déplacer à l’intérieur du pays 

L’Ouzbékistan est un pays plus ou moins vaste qui s’étire sur plus de 2000 km d’est en ouest. À cet effet, lors de votre visite, vous devez vous déplacer sur de grandes distances, si vous tenez à visiter tout le pays. Néanmoins, il faut reconnaitre que quatre villes ont la réputation d’attirer un grand nombre de touristes. Il s’agit de Tachkent, Samarkand, Boukhara et Khiva. Et en parlant de moyens de transport, Tachkent est naturellement la mieux desservie. Outre son aéroport de classe internationale, la ville est la seule d’Asie centrale à posséder des lignes de métro. Cela dit, comment se déplacer dans ce pays ?

La voiture

Si vous voulez louer une voiture, le meilleur conseil est de la louer avec son chauffeur. C’est d’ailleurs ce qui est courant compte tenu de l’état des routes et des conditions de sécurité que vous ne maitrisez forcément pas. À cet effet, gardez votre passeport tout près de vous en cas de contrôle policier très nombreux dans ce pays. En outre, le cout d’un chauffeur peut vous revenir en moyenne à 80 euros par jour.

Le taxi

De couleur jaune comme dans de nombreux pays, ils sont peu couteux et restent le moyen de transport de choix pour de nombreux touristes. À cet effet, avec le taxi, un trajet interurbain peut vous revenir à moins de 1 euro. Vous pourriez par ailleurs privilégier les bus ou les minibus, qui malgré leur état sont également très utilisés en Ouzbékistan.

Trolleybus et tramways

Uniquement à Tachkent, ils sont moins encombrés que les bus et minibus. Mais si vous êtes pressés d’atteindre votre destination, autant les éviter. En effet, ils tombent fréquemment en panne ce qui fait qu’ils sont régulièrement en retard.

Le Métro

Seul métro d’Asie centrale, il en existe aujourd’hui trois lignes dans la citadelle de pierre. Les stations sont très fréquentées et pour rien au monde, vous ne devriez rater le métro de Tachkent. En effet, chacune des stations est décorée selon un thème donné. Ces derniers peuvent aller du coton, l’une des principales richesses du pays à un personnage influent de l’histoire ouzbèke.

Le Train

Le train relie la plupart des grandes villes ouzbèkes. Il est très idéal pour apprécier le paysage et l’ambiance est également des plus chaleureuses. Ce sera également l’occasion d’apprécier la cuisine locale ou de déguster de la bonne vodka au cours de votre trajet. Les tickets varient en fonction de votre destination. À cet effet entre Tachkent et Boukhara, il vous faudra débourser environ 20 euros en 2e classe.

L’Ouzbékistan, une destination magnifique

Cela dit, profitez de ces vacances-ci pour découvrir l’un des pays les moins connus du monde. À cet effet, entre Tachkent et Boukhara, ne vous privez pas de visiter d’autres villes encore plus intéressantes. Bon séjour donc dans les steppes d’Asie centrale.

Audrey

A propos de l'auteur: Audrey

J'aime l'Art et les voyages ! J'habite en outre Paris et je suis mère d'une petite fille :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *